Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2013

L’importance de la figure de l’Imâm dans le chiisme, et son détournement politique contemporain (2/2)

Amélie Chelly

Focalisons à présent notre attention sur le Guide. Khomeiny n’avait pas « Imâm » pour unique appellation. L’établissement, l’institutionnalisation de la République islamique, a bien évidemment entraîné une officialisation des attributions du Guide ainsi qu’une détermination de son pouvoir au sein des institutions, et le terme d’Imâm ne constitue pas un titre nécessaire à l’exercice de ce pouvoir. D’ailleurs le terme ne figure pas dans la Constitution. Il n’a officiellement été attribué qu’à R. Khomeiny, même si très récemment la question s’est posée concernant Ali Khamenei1. Dans la Constitution de 1979, c’est le terme de رهبر, rahbar, qui est employé, ou de ولی فقیه, vali ye faghih (littéralement « gardien de la jurisprudence » en sachant qu’il y a la notion de « tutelle » dans le mot « vali » qu’on traduit par « gardien »).
Nous pencher sur une considération linguistique nous sera là encore d’un grand intérêt pour saisir l’étendue de l’idée de cette sécularisation raté…

Fonctionnement du régime iranien

Petit schéma pour comprendre le fonctionnement de la République islamique.
Amélie CHELLY

iran nucléaire amélie chelly amélie chelly amélie chelly amélie chelly amélie chelly iran