Accéder au contenu principal

Colloque : Entre le chantage nucléaire et l'espoir démocratique : le dilemme iranien

Colloque "Entre le chantage nucléaire et l'espoir démocratique : le dilemme iranien"
Débat - Conférence - Colloque
Le 13/06/10 de 10h à 17h


Locaux de l’ESG Paris 11ème


Le Meilleur des mondes et la Confédération étudiante organisent, le 13 juin prochain, une journée spécial Iran sur la thématique « Entre le chantage nucléaire et l'espoir démocratique : le dilemme iranien ». Elle se déroule dans les locaux de l’ESG, avec le soutien de La Règle du Jeu, l'UEJF, SOS-RACISME, NI PUTES NI SOUMISES et le MPCT.


Programme
10h/11h30

Qu’est-ce que la République islamique

Animateur : Alberto Toscano

Intervenants :

•Setare Enayatzadeh, professeur de philosophie politique, spécialiste du chiisme, et romancière.
•Michel Taubmann, co-auteur de « Histoire secrète de la Révolution iranienne »
•Mohamed Sifaoui, co-auteur de la BD Ahmadinejad atomisé
•Foad Saberan, psychiatre
•Hassen Chalgoumi, imam de Drancy et président de l'association des imams de France

L’islamisme contre les femmes

Animateur : Susanna Dorhage, journaliste à ARTE

Intervenants :

•Olivia Cattan, journaliste et présidente de Paroles de Femmes
•Caroline Fourest, journaliste, écrivain
•Anna Pak, féministe iranienne
•Sihem Habschi, présidente de Ni Putes Ni Soumises
•Malka Marcovich, historienne
•Wazzyla Tamzali, féministe algérienne
11h30/13h


2009-2010 : Où va le mouvement vert ?

Animateurs : Sylvain Attal, journaliste à France 24 et Armin Arefi, journaliste

Intervenants :

•Baki Youssoufou, président de la Confédération étudiante
•Raphael Haddad, ex-président UEJF
•Sahand Saber, chroniqueur pour Lemonde.fr
•Saïd Paivandi, professeur à l’EHESS, spécialiste de la jeunesse en Iran
Où en est le programme nucléaire iranien ?

Animatrice : Anne-Sophie Mercier, journaliste à Charlie-Hebdo/RTL

Intervenants :

•Bruno Tertrais, spécialiste des questions stratégiques
•André Glucksmann, philosophe
13h/15h : Buffet iranien


15h/17h

Entre la menace atomique et l’espoir démocratique : le dilemme iranien

Introduction : Armand Derhy, directeur de l’ESG.

Animatrice : Myriam Encaoua, La Chaine Parlementaire

Intervenants :

•Frédéric Encel, politologue, spécialiste du Moyen-Orient
•Manuel Valls, député-maire d’Evry (PS)
•François Zimeray, ambassadeur de France pour les Droits de l’Homme
•Mohamed Sifaoui, journaliste, écrivain
•Armin Arefi, journaliste, écrivain
•Arielle Schwab, présidente de l’UEJF
•Baki Youssoufou, président de la Confédération Etudiante
•Bernard-Henri Lévy, philosophe
•Michel Taubmann, journaliste
•Claude Goasguen, ancien Ministre UMP

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La femme idéale selon Daesh

Par Amélie M. Chelly
Chercheure associée au CADIS (EHESS-CNRS) Un ventre sacré
Nous suivons l'évolution de l'image que Daesh construit de la femme à travers les contours tourmentés de l'actualité. Au départ, l'Occident était sidéré par le confinement féminin et la réduction de son rôle aux tâches les plus traditionnellement liées au foyer, à la procréation, à un avilissement dans une sexualisation mécanique. Cette image-là d'ailleurs était à l'origine d'une question récurrente : "comment des femmes européennes peuvent-elles être attirées par cette réduction et cette privation de liberté ?". Puis l'actualité a dessiné les femmes de Daesh autrement, les armes à la main, nous poussant à reconsidérer l'image que la propagande de l'EI véhiculait désormais de la femme.
Cette image est plurielle. Quels en sont les contours ?
Celle ancrant la gente féminine dans un rôle traditionnel semble simple : c'est celle de la femme qui donne naissance…

Conférence : Le désenchantement du monde : les nouveaux martyrs

La sécularisation est un processus aboutissant à un nouvel état de fait qui se caractérise grossièrement par une autonomisation de la sphère publique par rapport au religieux, et à un recul du religieux. Ainsi les sciences humaines occidentales définissent-elles le terme de sécularisation, un processus coextensif à la modernité occidentale et qui est l’expression d’un monde qui se désenchante. L’Occident a surtout étudié le phénomène autour de la question de la nature de l’effacement du religieux de la sphère publique. Le débat théorique au sens fort s’est concentré autour de la question de l’effacement du religieux ou de sa reconversion, mais il nous semble qu’une autre acception, plus littérale, consistant en une application en ce bas-monde d’éléments issus de l’au-delà-du-monde, doit être aussi considérée. C’est notamment celle qu’on observe aujourd’hui dans le monde musulman. Une volonté d’appliquer de façon théocratique et terrestre les lois de Dieu. Comment religions et philosoph…

L’Acte d’Être sadrien et l’aspiration révolutionnaire (Partie 1)

Amélie CHELLY (S. Enayatzadeh)
Nous proposons ici une analyse de la philosophie de Mollâ Sadrâ Shirâzi sous son angle individualisant, ceci afin d'expliquer pourquoi l'Islam chiite, plus que l'Islam sunnite offre, dans son interprétation la plus structurante en Iran, la perspective d'une position de soi en tant que sujet. Sujet agissant, sujet aspirant, sujet revendiquant, sujet révolutionnaire par extension... Ceci est la première partie d'une analyse en trois temps.



L’aspiration révolutionnaire semble être un phénomène étranger aux exigences religieuses traditionnelles. En effet, au vu de ce que nous avons pu développer, l’image du fidèle doit trouver son incarnation politique dans la figure de l’oppressé, le sujet soumis à une autorité humaine arbitraire, et ce, jusqu’à temps que Mahdi ne vienne, lui, opérer une révolution au détriment de la décadence et des dominations. Alors comment expliquer ce rapprochement entre la philosophie profondément religieuse chiite…