Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2010

La Shoah et l’Iran

Madar Zefr Daradjé (virage à zero degré). Cette série télévisée qui connaît un grand succès en Iran (programme des chaînes de l’Etat), fait l’éloge du rôle qu’a joué l’Iran, pendant la seconde guerre mondiale, pour le salut du peuple juif. La série conte l’histoire d’un irano-palestinien musulman amoureux d’une juive française qu’il tente d’arracher aux mains des nazis. Cette série est la plus coûteuse des productions jamais réalisées par les chaînes de l’Etat iranien.



Il est évident que le point de départ d’un tel sujet s’incarne dans la série de conférences négationnistes ou révisionnistes qui se sont tenues à Téhéran en janvier 2006. Cet événement très médiatisé a donné lieu à de vives – et salutaires – critiques internationales du régime iranien. Nous considérerons plus tard ces critiques ; avant cela, il nous semble fondamentale de revenir sur une fausse idée et sur certaines méconnaissances : d’abord la position officielle de l’Iran vis-à-vis de l’existence de la Shoah, puis le r…

Conférence sur les Juifs d'Iran le mercredi 17 février 2010 à la Maison de la Communauté‏

Conférence à la Maison de la Communauté Moise Méniane ,17 rue Paul Langevin 92260 Fontenay aux Roses le 17 février à 20 h 30 sur l'histoire, les relations entre les juifs d'Iran et l'islam et ainsi que la situation actuelle sociale et politique de la communauté des Juifs d'Iran.

Une séance dédicace pour le roman Cette Etoile à mon bras sera aussi possible en fin de conférence.

LES JUIFS D’IRAN :Deuxième plus grande communauté juive du Moyen-Orient après Israël.

« Si nous sommes partis c’est que nous avions peur, avance timidement Daniel S., juif iranien arrivé en France en 1980 ; mais au fil de mes voyages, aux dires de mes amis ou des membres de ma famille qui vivent encore là-bas, j’ai révisé les a priori que j’avais sur l’Iran de 79 : les Juifs y vivent mal, aussi mal que tous les iraniens ».

Les esprits occidentaux érigent une image assez caricaturale de la situation des Juifs en Iran. Effectivement, depuis l’avènement en 1979 de la République islamique, l’Iran a vu sa population juive passer de 80 000 à environ 25 000 individus, mais l’exil est une tendance qui ne concerne pas que la communauté juive. Toutes les communautés religieuses en Iran ont vu leurs chiffres chuter à la division. Les Juifs sont protégés par l’Etat, et accèdent à des privilèges insoupçonnés : fabriquer son vin pour le shabbat alors que l’alcool est strictement interdit en Iran (l’article 179 de la Loi iranienne sur les Punitions Islamiques préconise la pendaison po…

CETTE ETOILE A MON BRAS

A commander sur :
http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/enayatzadeh-setare/cette-etoile-a-mon-bras-roman,28589243.aspx

« Nous étions nombreux à avoir ce gène ethniquement transmissible du nom de judaïsme... Vivre avec, c'était rejoindre le clan des anormaux, des handicapés, des sous-hommes. C'est la raison pour laquelle on avait décidé pour notre bien qu'il était préférable d'être mort. Vivre avec une telle tare c'était comme avoir l'apparence d'un homme sans en avoir la dignité (…) Alors j'ai tout simplement décidé de commettre le crime pour lequel on m'avait accusé à tort, histoire de n'être pas condamné pour rien: j'ai endossé la déloyauté qu'on attribue généralement aux juifs, j'ai changé de nom et de pays pour, dans un premier temps, échapper à l'ennemi alors qu'il n'était pas assez puissant pour m'arrêter… »

Heinrich fuit sa vie pour dessiner l’histoire de sa mort. Il est vite rattrapé par le devoir, et ce derni…