Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2011

L’Iran dans l’actuel chaos arabe : explications

http://www.youtube.com/watch?v=owzxG6lW0lg&featu
(manifestation du 14 février 2011/râh peimâi ye 25 bahman)

Une hécatombe. Voilà le terme qui semble le mieux définir les aspirations aux renversements politiques dans l’actualité du monde arabe. Après les scènes de liesses générées par le départ des présidents tunisien et égyptien, la Lybie se soulève ainsi que le Bahreïn et le Yémen. Les raisons de la colère ? Très grossièrement, cela pourrait se réduire à un habituel écart de richesse et de puissance entre une famille royale tentaculaire bien armée et un peuple qui commence à exploser face à cet écart. Pour ce qui concerne le Bahreïn, un autre paramètre est à considérer, ce qui doit d’ailleurs nous exhorter à ne pas ranger la colère de ce petit Etat de 678 km² avec celle de peuples victorieux face aux « présidences » à rallonge tunisienne ou égyptienne. Le Bahreïn, c’est aussi le théâtre d’un choc religieux mettant de l’huile sur les feux sociaux et politiques et attisant les positi…

Iran/Israël : pourquoi la guerre n’aura pas lieu ?

La guerre, tout le monde y pense. Aujourd’hui, dans l’opinion commune, s’il est une guerre à craindre, voire à prévoir, c’est bien une guerre avec l’Iran. Israël semble bien évidemment être l’adverse idéal : entre provocations récurrentes d’un gouvernement iranien désireux de « rayer l’Etat hébreu de la carte », et rupture officielle toute forme de communication avec la « فلسطین اشغالی », « felestin-e eshghali », la « Palestine occupée », Israël incarne, depuis 1979, plus qu’une cible pour l’Iran, mais une véritable ligne de conduite politique : l’antisionisme. Mais attention : l’hypothèse d’une guerre avec d’autres pays qu’Israël n’étonnerait pas non plus la scène internationale. Redoutent l’armement nucléaire de l’Iran, les Etats-Unis, et derrière eux, les pays de l’Union Européenne de façon plus indirecte, mais aussi les monarchies arabes sunnites. En fait, à y regarder de plus près, même si l’Iran a des alliés, étrangement aucun pays – pas même le Liban – ne souhaite voir l’Etat p…