Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2010

CV Setâre Enayatzadeh

setare.enayatzadeh@hotmail.fr

Setâre Enayatzadeh, philosophe de formation, spécialiste du monde kurdo-iranien et du chiisme politique, achève actuellement une thèse sur la Sécularisation du chiisme et la République islamique d’Iran, et enseigne notamment dans de écoles de commerce et des classes préparatoires (HEC/math sup). La publication de divers travaux d’analyse sur les minorités en Iran, la question kurde ou encore le chiisme politique, dans divers revues et sites internationaux (Revue Cité, Cahiers du CERIJ, Cahiers Bernard Lazare, sites d’opposition…), font d’elle une analyste de l’opposition. Elle est par ailleurs l’auteur du roman Cette Etoile à mon bras, paru chez l’Harmattan en 2010, et de Hava, autre roman à paraître chez le même éditeur.



Profil

Née le 31/07/1983 à Marseille
Permis B
Nationalité française


Formation



DOCTORAT EN SOCIOLOGIE POLITIQUE, EHESS
Recherche sur la sécularisation du chiisme, et la République islamique d’Iran à l'EHESS (Khosrokhavar dir.) 2006-

ETUDIANTE…

Amélie Chelly (Setâre Enayatzadeh) dans Cités 44 "Genres et sexes"

Cités

« Retour à la cité réelle et ouverture vers la cité possible »

Genre et sexe
n°44

Y.C.Zarka, Editorial

I. Dossier : Genre et sexe
Marie-Anne Lescourret, Présentation
Joseph O’Leary, La théologie catholique face au mariage homosexuel
Jean-François Rey, L’épreuve du genre : que nous apprend le mythe de l’androgyne ?
Anne Corneloup, Etudes de genre et iconologie : sur une histoire de sexes chez Pietro Vecchia
Marie-Anne Lescourret, Comme son nom l’indique…
François Frimat, Danse avec le genre
Louis-Georges Tin, Comment peut-on être hétérosexuel ?
Juliette Grange, Insertion républicaine des études de genres

II. Varia
Gaëlle Demelemestre, La démocratie directe athénienne : Un exemple de fonctionnement synergique des institutions politiques

III. Critique des médias
Luc Rosenzweig, Charles Enderlin et l’affaire Al Dura

IV. Pour comprendre le présent
Setâre Enayatzadeh, L’Imâm chiite et son détournement politique contemporain

V. Recensions
François Frimat, Le désœuvrement chorégraphique…

Biographie des auteurs de Cités hors série "Retour sur événements"

L'objectif de ce numéro hors série consiste en un passage en revue des grands événements qui ont marqué le monde ces dix dernières années. Les analyses sont teintées de toute la clairvoyance qu'implique la prise de recul qu'offre le passage du temps, et la finesse des auteurs apporte sérieux, rigueur et brillance aux sujets analysés. De la crise économique mondiale, à l'élection de Barack Obama en passant par la mascarade électorale iranienne de 2009, ce "retour sur événements" permet de se rappeler avec une qualité d'analyse des plus grandes plumes universitaires et politiques, de ce qui a dessiné les contours de la réalité internationale d'une décennie.

Les auteurs




JEAN-PAUL BETBEZE

Chef économiste & Directeur des Etudes Economiques, Membre du Comité Exécutif de Crédit Agricole SA, Jean-Paul Betbéze est également Professeur à l’Université de Paris Panthéon-Assas, Membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre, Membre de la Commi…

La main tendue américaine...

No comment

L'Imâm (deuxième partie)

Focalisons à présent notre attention sur le Guide. Khomeiny n’avait pas « Imâm » pour unique appellation. L’établissement, l’institutionnalisation de la République islamique, a bien évidemment entraîné une officialisation des attributions du Guide ainsi qu’une détermination de son pouvoir au sein des institutions, et le terme d’Imâm ne constitue pas un titre nécessaire à l’exercice de ce pouvoir. D’ailleurs le terme ne figure pas dans la Constitution. Il n’a officiellement été attribué qu’à R. Khomeiny, même si très récemment la question s’est posée concernant Ali Khamenei1. Dans la Constitution de 1979, c’est le terme de رهبر, rahbar, qui est employé, ou de ولی فقیه, vali ye faghih (littéralement « gardien de la jurisprudence » en sachant qu’il y a la notion de « tutelle » dans le mot « vali » qu’on traduit par « gardien »).
Nous pencher sur une considération linguistique nous sera là encore d’un grand intérêt pour saisir l’étendue de l’idée de cette sécularisation ratée du chiisme, i…