Accéder au contenu principal

La République islamique d'Iran donne un visa à un journal juif New Yorkais

L'identité de la République islamique entame une lente métamorphose.
Les accords ont signé le glas d'une promesse de guerre.

http://www.nytimes.com/2015/08/07/world/middleeast/iran-jewish-newspaper-is-granted-visa-in-rare-move.html?_r=0

Iran: Jewish Newspaper Was Granted Visa in Rare Move
By THOMAS ERDBRINK and RICK GLADSTONEAUG. 6, 2015


The newspaper said on Thursday that the visa had taken two years to secure and was issued on July 20. It appeared to be part of an effort by Iran to influence American Jewish opinion on the Iranian nuclear agreement reached on July 14, which will relax sanctions on the country in exchange for verifiable guarantees that its nuclear work remains peaceful.
Iran granted an unusual short-term reporting visa last month to the Jewish Daily Forward, one of the most widely read and respected newspapers among American Jews.
The Iranian Ministry of Culture and Islamic Guidance, which accredits foreign journalists in the country, confirmed on Tuesday that it had issued the visa to The Forward, which began life in New York nearly a century ago as a Yiddish-language daily serving immigrant Jews.


Although the ministry said the visa was valid for 30 days, the newspaper said that the visa was valid for seven days and that the reporter who used it, whom the newspaper did not identify, had returned to the United States.
The newspaper has often been critical of Prime Minister Benjamin Netanyahu of Israel, who strongly opposes the nuclear accord and considers Iran to be a top security threat to Israel.
While the newspaper has not taken a stand on the accord, it has editorially advocated a robust debate before a congressional vote next month.
“The proposed deal with Iran is of huge importance to American Jews, and we sent a reporter to Iran so that we could provide our readers with an in-depth, objective look at what real Iranians think of the proposed deal, the United States and Israel,” Jane Eisner, the newspaper’s editor in chief, said in a statement on Thursday.
“It has taken two years of negotiations with the Iranian government to win this opportunity, and we look forward to presenting this objective reporting on our website and in our paper next week,” Ms. Eisner said.
Correction: August 7, 2015 
An earlier version of this article referred incorrectly to the visa’s issue date and duration. According to The Jewish Daily Forward, it was issued on July 20 and was good for seven days, not 30 days as the Ministry of Culture and Islamic Guidance had said. The article also referred incorrectly to the ministry’s action on Tuesday. That was when the ministry confirmed it had issued a visa, not when the visa was issued.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La femme idéale selon Daesh

Par Amélie M. Chelly
Chercheure associée au CADIS (EHESS-CNRS) Un ventre sacré
Nous suivons l'évolution de l'image que Daesh construit de la femme à travers les contours tourmentés de l'actualité. Au départ, l'Occident était sidéré par le confinement féminin et la réduction de son rôle aux tâches les plus traditionnellement liées au foyer, à la procréation, à un avilissement dans une sexualisation mécanique. Cette image-là d'ailleurs était à l'origine d'une question récurrente : "comment des femmes européennes peuvent-elles être attirées par cette réduction et cette privation de liberté ?". Puis l'actualité a dessiné les femmes de Daesh autrement, les armes à la main, nous poussant à reconsidérer l'image que la propagande de l'EI véhiculait désormais de la femme.
Cette image est plurielle. Quels en sont les contours ?
Celle ancrant la gente féminine dans un rôle traditionnel semble simple : c'est celle de la femme qui donne naissance…

L’Acte d’Être sadrien et l’aspiration révolutionnaire (Partie 1)

Amélie CHELLY (S. Enayatzadeh)
Nous proposons ici une analyse de la philosophie de Mollâ Sadrâ Shirâzi sous son angle individualisant, ceci afin d'expliquer pourquoi l'Islam chiite, plus que l'Islam sunnite offre, dans son interprétation la plus structurante en Iran, la perspective d'une position de soi en tant que sujet. Sujet agissant, sujet aspirant, sujet revendiquant, sujet révolutionnaire par extension... Ceci est la première partie d'une analyse en trois temps.



L’aspiration révolutionnaire semble être un phénomène étranger aux exigences religieuses traditionnelles. En effet, au vu de ce que nous avons pu développer, l’image du fidèle doit trouver son incarnation politique dans la figure de l’oppressé, le sujet soumis à une autorité humaine arbitraire, et ce, jusqu’à temps que Mahdi ne vienne, lui, opérer une révolution au détriment de la décadence et des dominations. Alors comment expliquer ce rapprochement entre la philosophie profondément religieuse chiite…

LES KURDES D’IRAN

Par Amélie M. Chelly

La communauté kurde de France est majoritairement issue de la communauté kurde de Turquie[1]. On compte effectivement peu de kurdes iraniens lors de manifestations kurdes en Europe ou au sein des centres culturels, et on associe volontiers leur absence, non pas à un nombre éventuellement plus réduit, mais à un sens de la communauté moins développé du fait de n’avoir pas été directement visés par les politiques de négation identitaire des Etats turc ou irakien.
Ce paramètre n’est pas le seul qu’il faut considérer. Mais il faut d’abord revenir sur un préjugé concernant le traitement des kurdes en Iran, un préjugé qui porte d’ailleurs non pas sur la condition des kurdes elle-même, mais sur ce qui la motive : Avant la révolution islamique, en 1979, les kurdes étaient effectivement visés par l’Etat en tant qu’ils étaient kurdes, c'est-à-dire une identité culturelle qui pouvait représenter un danger d’un point de vue territorial. L’écrasement de la République de Mah…