Accéder au contenu principal

Les 8 thèmes fondamentaux de la culture générale, Amélie M. CHELLY

Ce manuel propose des cours riches qui ne délaissent ni les connaissances philosophiques, culturelles, historiques, artistiques ou sociologiques incontournables ni les problématiques sur lesquelles s’articule l’histoire de la pensée. En supplément des cours, cet ouvrage propose des dissertations rédigées, des développements de réflexion guidés, ou encore des plans détaillés qui enrichissent l’enseignement tout en le mettant en application. En liant connaissances fondamentales et méthodologie, ce livre constitue à la fois un outil permettant au candidat de s’entraîner et une aide précieuse dans l’appréhension ou dans l’éclaircissement du programme de première année des classes préparatoires aux concours des écoles de commerce.

Par ailleurs, la particularité de ce manuel consiste en ce qu’il ne présente pas seulement les références les plus essentielles (dont la méconnaissance pourrait en soi constituer un manquement pénalisant) : il propose aussi au candidat des références plus originales et répond ainsi au principe même de l’esprit de concours : savoir se démarquer des bonnes copies par l’excellence et la singularité.

Pour commander :

Mot de l’auteur :
« Expliquer le problème de la vérité avec Kant ou Descartes, beaucoup le feront, mais pouvoir dépasser les grands auteurs avec des références originales, c'est cela qui permettra au candidat de se démarquer.
C’est ce que nous nous proposons de faire dans ce manuel : chaque chapitre correspondant aux thèmes au programme en première année exposeront et expliqueront les références fondamentales et incontournables dont la méconnaissance constituerait en soi un manquement particulièrement pénalisant ; mais ils développeront aussi des références dont le traitement, plus rare, est d’autant plus appréciable qu’il est enrichissant. (A titre d’exemple, sur la question de la vérité dans les sciences, vous trouverez aussi bien des développements sur la théorie de Kant, qu’une analyse du film des années 1950, Twelve Angry Men développée en lien avec la question de la vérité). 
Par ailleurs, le manuel propose des dissertations analysées, guidées, traitées rigoureusement, avec l'aide précieuse d'un étudiant remarquable récemment reçu avec brio à la prestigieuse Ecole Normale Supérieure, Nathan Naccache, qui a toute ma reconnaissance et mon admiration. »

Petit rappel : en première année, le programme suivi par les classes préparatoires HEC est généralement le même d’une année sur l’autre et compte 8 à 9 thèmes. Le programme de seconde année, lui, change chaque année en fonction des thèmes imposés par les écoles.

En première année, on traite les thèmes suivants :
1.     L’héritage de la pensée gréco-latine
2.     Les apports des religions abrahamiques dans la pensée occidentale
3.     L’essor des sciences humaines et des sciences exactes (nous traitons, dans ce manuel, l’essor technologique et l’idée de progrès à travers ce chapitre)
4.     Les sciences politiques et l’Etat moderne
5.     L’esprit des lumières et leur destin
6.     Les idéologies contemporaines
7.     Les figures du Moi, la question du sujet depuis la Renaissance
8.     Les grands courants artistiques et esthétiques depuis la Renaissance

Voici le lien vers le sommaire du manuel :

La diversité de ces thèmes permet de recouvrir une base large en matière de culture générale, base qui permettra l’accueil aisé et solide de l’approfondissement du thème choisi par les écoles pour la deuxième année de classes préparatoires.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La femme idéale selon Daesh

Par Amélie M. Chelly
Chercheure associée au CADIS (EHESS-CNRS)Un ventre sacré
Nous suivons l'évolution de l'image que Daesh construit de la femme à travers les contours tourmentés de l'actualité. Au départ, l'Occident était sidéré par le confinement féminin et la réduction de son rôle aux tâches les plus traditionnellement liées au foyer, à la procréation, à un avilissement dans une sexualisation mécanique. Cette image-là d'ailleurs était à l'origine d'une question récurrente : "comment des femmes européennes peuvent-elles être attirées par cette réduction et cette privation de liberté ?". Puis l'actualité a dessiné les femmes de Daesh autrement, les armes à la main, nous poussant à reconsidérer l'image que la propagande de l'EI véhiculait désormais de la femme.
Cette image est plurielle. Quels en sont les contours ?
Celle ancrant la gente féminine dans un rôle traditionnel semble simple : c'est celle de la femme qui donne naissance…

LES KURDES D’IRAN

Par Amélie M. Chelly

La communauté kurde de France est majoritairement issue de la communauté kurde de Turquie[1]. On compte effectivement peu de kurdes iraniens lors de manifestations kurdes en Europe ou au sein des centres culturels, et on associe volontiers leur absence, non pas à un nombre éventuellement plus réduit, mais à un sens de la communauté moins développé du fait de n’avoir pas été directement visés par les politiques de négation identitaire des Etats turc ou irakien.
Ce paramètre n’est pas le seul qu’il faut considérer. Mais il faut d’abord revenir sur un préjugé concernant le traitement des kurdes en Iran, un préjugé qui porte d’ailleurs non pas sur la condition des kurdes elle-même, mais sur ce qui la motive : Avant la révolution islamique, en 1979, les kurdes étaient effectivement visés par l’Etat en tant qu’ils étaient kurdes, c'est-à-dire une identité culturelle qui pouvait représenter un danger d’un point de vue territorial. L’écrasement de la République de Mah…

L’Acte d’Être sadrien et l’aspiration révolutionnaire (Partie 1)

Amélie CHELLY (S. Enayatzadeh)
Nous proposons ici une analyse de la philosophie de Mollâ Sadrâ Shirâzi sous son angle individualisant, ceci afin d'expliquer pourquoi l'Islam chiite, plus que l'Islam sunnite offre, dans son interprétation la plus structurante en Iran, la perspective d'une position de soi en tant que sujet. Sujet agissant, sujet aspirant, sujet revendiquant, sujet révolutionnaire par extension... Ceci est la première partie d'une analyse en trois temps.



L’aspiration révolutionnaire semble être un phénomène étranger aux exigences religieuses traditionnelles. En effet, au vu de ce que nous avons pu développer, l’image du fidèle doit trouver son incarnation politique dans la figure de l’oppressé, le sujet soumis à une autorité humaine arbitraire, et ce, jusqu’à temps que Mahdi ne vienne, lui, opérer une révolution au détriment de la décadence et des dominations. Alors comment expliquer ce rapprochement entre la philosophie profondément religieuse chiite…